Théâtrales vigneronnes de Saint-Drézéry Du 23 au 24 juin 2017

En savoir plus
coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

Trésors du patrimoine

Castries

Le village de Castries est avant tout réputé pour son château. Daté du XVIIe siècle, il est entouré de magnifiques jardins à la Française dessinés par Le Nôtre, jardinier de Louis XIV, ce qui lui vaut le surnom de "petit Versailles du Languedoc". De la cour d’honneur, on accède aux grandes terrasses offrant une superbe vue sur les allées en forme d’étoile, les bassins et un paysage de vignobles. Visites guidées du parc pour les groupes toute l'année uniquement sur réservation. Ouverture exceptionnelle du parc pour les individuels lors des vacances scolaires, en été et lors des Journées Européennes du Patrimoine en septembre. Mais Castrie c'est aussi son aqueduc, œuvre unique en son genre, puisqu'il est le plus important ouvrage hydraulique exécuté en France pour un particulier. Long de 6822 mètres, il fut réalisé à l'initiative de Le Nôtre, illustre architecte paysagiste du roi Louis XIV, qui fit appel à Pierre-Paul-Riquet, l’ingénieur du Canal du Midi, dans le but d'amener l’eau au parc du château.

Sommières

C’est l’histoire d’une adorable ville typique située dans le département du Gard qui offre à ses habitants et ses visiteurs encore biens des merveilles. Sommières est connue pour son centre médiéval et ses fêtes,  ainsi que son Château, classé monument historique gardois : le Château fort de Sommières propose tout l’été des animations autour de la vie quotidienne du Moyen-âge : démonstrations de défense, taille de pierres, et des jeux et énigmes pour les plus jeunes.

Château d’Assas

Il est situé à 12 km au nord de Montpellier, classé monument historique et fait partie des ravissantes « folies » du XVIIIe siècle qui environnent Montpellier. Le château est situé sur le haut d’une colline occupée par un petit village Languedocienne. De son parvis, on a une très belle vue et notamment la mer méditerranée. Edifié sur les ruines d’un château féodal, dont il subsiste des tours rondes aux bases en glacis, un rempart et une tour pigeonnière dite donjon. De style très pur, il est attribué à l’architecte Giral, qui élabora son oeuvre autour d’éléments exceptionnels provenant de la démolition du château de la Mosson : des ferronneries, des boiseries aujourd’hui disparues et un grand lustre de cristal. On accède à cette demeure par deux orangeries, vestiges d’un édifice de la Renaissance. Le rez-de-chaussée, donnant de plain-pied dans deux ravissants jardins à la française, coté ouest, est composé d’une succession de salons de réception, qui entourent le grand salon de musique ovale orné de toiles peintes par Lajoue. On peut voir également une collection d’instruments de musique à clavier, et en particulier un exceptionnel clavecin du XVIIIe siècle français, qui a servi à de nombreux enregistrements. La remarquable église romane attenante, également classée, ancienne chapelle du château médiéval, est ornée, entre autres, d’un superbe portail.

Chapelle Romane Saint Julien de Montredon à Salinelles

Cet édifice religieux, désaffecté depuis 1872 pour cause d’insécurité, est resté 100 ans sans qu’aucun visiteur ne soit venu le voir, à quelques exceptions près. Il a suffit d’engager des travaux de restauration, d’aider un peu le processus médiatique pour que les curieux affluent. Les visites commentées avec de multiples détails croustillants ont fait le reste, et ce monument historique est devenu un lieu de mémoire de l’art roman, part son complexe architectural varié et son histoire régionale captivante.

  • Chapelle Romane St Julien de Montredon
  • Tél. : +33(0)4 66 80 99 30
Château de Villevieille

Depuis 1968, le Château s’ouvre au public pour une visite au cœur des tours de Montredon et du colombier et à travers la cour d’honneur aux odeurs florales. De quoi faire rêver les nostalgiques d’une époque médiévale souvent regrettée, et balader les historiens à travers une architecture de la Renaissance remarquable.

Abbaye de Saint-Geniès-des-Mourgues

Un premier monastère a été construit de 1019 à 1025 avec des pierres de Cherlieu, nom de Saint Géniès à l'époque. L'église adossée au monastère est en partie détruite par les protestants du Duc de Rohan, puis restaurée après 1636, elle prend sa configuration actuelle en 1677 et le rang d'abbaye en 1736. La tour du clocher démolie par les Huguenots est relevée en 1841, puis surélevée de 15 m par l'installation d'une grosse cloche.

Château et Eglise de Saint-Drézéry

A quelques kilomètres de Montpellier, Saint-Drézéry a su conserver cette ruralité de village typiquement languedocien. Sa terre, authentique et discrète exhale de subtils parfums tels ceux de ses vins ou de son miel. Outre le centre ancien parsemé de Croix du Languedoc, son église décorée de fresques de Nicolas Greschny, son château au coeur d’un parc, véritable écrin de verdure, le promeneur se transformera à souhait en randonneur au gré des sentiers.
 

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.